Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus qu'un retour... c'est un re-retour !

Il avait déserté ces colonnes depuis 2012... et voilà qu'il revient !

Cela demande quand même quelques explications...

D'abord que s'est-il passé en 2012 pour expliquer cette désertion ? Pour votre serviteur cette année conservera toujours un goût spécial : le 2 janvier il est allé faire un tour dans l'"au-delà" dont il a toujours nié l'existence (comble de l'ironie) et puis il est revenu miraculeusement (il ne croit pas non plus aux miracles..., re-comble de l'ironie) selon les docteurs. Vous comprendrez qu'après cet "aller/retour" il ait laissé quelques plumes dans la bataille... Encore que si le physique a vite repris le dessus, du côté du moral il en est ressorti un peu plus bon enfant, plus contemplatif, moins agressif, moins revendicatif...

Et puis, vous n'allez pas me croire, certains lui ont fait part de leurs regrets de ne plus le lire. Si, si, je vous assure que c'est vrai !

Et surtout ce début d'année 2015 a été pour lui comme un coup de tonnerre - heureusement pour lui pas le même qu'en 2012 - mais bien plus grave pour les valeurs qu'il a toujours considéré comme essentielles.

Il a fallu 19 morts (oui 19 !) pour que nos concitoyens se réveillent brutalement, et là tout le monde est devenu "Charlie"... Le Pic Vert noyé dans la foule est allé, lui aussi, défiler... Ça lui rappelait 68, le bon vieux temps, jamais il n'avait vu autant de monde dans les rues d'Auch depuis ce foutu mai 68 que la plupart renient aujourd'hui... après avoir largement profité des avancées tant financières que morales. Il a défilé, le Pic Vert, silencieusement, sans arborer le sempiternel "Je suis Charlie". Il a regardé qui se trouvait à ses côtés, il était content de trouver de nouveaux compagnons pour défendre cette cause essentielle : la liberté d'expression. A vrai dire il était là pour cela, certes, mais il aurait préféré que cette foule se soit déplacée pour défendre une autre valeur encore plus essentielle : la laïcité ! Et ses premières constatations à chaud, hélas trop largement vérifiées depuis, ne lui disaient rien qui vaille.

Non, rien qui vaille !

Nous aurons l'occasion de revenir plus largement sur les craintes qui aujourd'hui taraudent mes pensées, mais la goutte d'eau qui a fait déborder le vase est locale et montre la dangerosité de ce que l'on appelle "les réseaux sociaux" et dont on peut bien se demander ce qu'ils ont de social ! L'utilisation qui en est faite, de façon plus ou moins consciente et/ou mal intentionnée tend a devenir la cause principale de la haine qui monte dans notre société. Il n'est qu'à voir la "théories du complot" soutenue par les politiques les plus abjects, les insultes et le racisme latent vis-à-vis des élus et bien plus encore dans la rue, la montée des extrémistes religieux qui assassinent à tour de bras ici ou ailleurs et tout autant au nom de l'islam que du catholicisme, tous ces fanatismes sont véhiculés sans aucune retenue sur ces réseaux.

Je disais donc que la goutte d'eau qui a fait déborder le vase vient de Facebook justement (eh oui, personne n'est parfait, le Pic Vert traîne parfois dans ce caniveau de l'information) et, il y a quelques mois il avait accepté l'invitation d'"aimer" une page qui se présentait (qui se présente toujours...) comme une page d'information gersoise, apolitique et objective bien sûr, après quand même avoir regardé qui l'aimait cette fichue page. Pour y avoir retrouvé bon nombre de ses connaissances... il a accepté et donc, depuis il est bien informé...

Sauf qu'un malheureux fait divers est venu endeuiller le quartier du Garros - un quartier qu'il connaît bien pour y avoir résidé comme bon nombre d'auscitains - et il a donc prêté attention à ce qui était relayé et aux commentaires qui vont avec. Et là, stupéfaction, le gourou créateur de cette page, utilise ce crime pour s'en prendre de façon bête et méchante à la municipalité qu'il accuse de tous les mots et de tous les maux... Bon, utiliser la mort de quelqu'un sans connaître les tenants et les aboutissants de ce qui s'est réellement passé, c'est quand même limite, non ?

Prenant son courage à dix doigts (c'est un oiseau un peu particulier...) le Pic Vert le fait savoir à ce gourou. Et là, avalanche d'invectives dans un langage à peu près incompréhensible si ce n'est que l'on pouvait comprendre ceci (dixit) : "le groupe est a moi et je dit et fait ce que je veux pas content allez voir mieux merci le fondateur dictateur". Et bien entendu tous ce qui ne va pas dans son sens est immédiatement censuré... D'autres (que je ne connais absolument pas) ont tenté de le raisonner avec le même succès !

Que cette personne puisse ainsi tromper et abuser de la confiance (ou de la naïveté - j'en étais) de la plupart des bientôt 3000 personnes qui ont répondu à son invitation et cliqué sur "J'aime" me paraît vraiment très, très, inquiétant. J'ai un peu fouillé sur les profils les plus actifs sur cette page : outre le point commun qu'ils ont de s'exprimer dans un français à peine déchiffrable, on n'y retrouve que vulgarité, insultes envers les élus (pas tous...) et propagande extrémiste.

Ah oui, j'oubliais : cette page arborait fièrement "Je suis Charlie" !

Je me suis laissé berner un temps, j'ai honte ! Bien évidemment j'ai immédiatement quitté cette page !

Je crois que devant de tels dangers d'une information laissée aux soins d'individus stupides et mal intentionnés, tout citoyen n'a pas le droit de détourner le regard, il faut relever le défi, il faut dénoncer, il faut se battre, si ce n'est pour nous, se battre pour nos enfants et nos petits enfants, sinon... Sinon, on se battra, chez nous, avec d'autres armes que les mots !!!!!

Voilà le sens de mon retour...

Oh je n'ai pas la prétention d'intéresser grand monde (encore que les visites étaient nombreuses - 8992 exactement - et les commentaires et échanges intéressants du temps de l'activité de ce blog), mais si j'arrive me faire comprendre d'une seule personne ce sera déjà une victoire...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Votre plume est agile, et le fond du texte est très bon, quand à la forme rien à redire. Bravo de dénoncer clairement l’imbécillité et l'ignorance de ceux qui ne savent que voir sans jamais analyser.
Alors je vous en conjure, continuez vos phrasées sur votre blog, et si d'aventure je devenais gersois, je n'aurai alors qu'une envie, celle de vous rencontrer. A vous lire prochainement je l'espère
Répondre
L
Bonjour Alain,
Ce sont trop d'honneurs que vous me faites... Excusez le retard à vous répondre mais j'étais un peu éloigné de mon clavier ces jours derniers.
Si mes "coups de bec" vous intéressent "j'en suis fort aise" comme disait une de mes amies (eh oui, bien que vert j'ai des amies noires, enfin je n'en sais rien elle était peut-être rouge, peu importe !).
Pourquoi pas comme vous le proposez, se retrouver un jour si le hasard faisait que vous veniez découvrir notre beau département ?
Sinon, ce sera avec grand plaisir que je lirai vos commentaires même si, parfois, ils seront forcément moins élogieux que le précédent...