Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce que je pense... mais tellement mieux écrit !

 

Lu dans La Dépêche du Midi sous la plume de Dominique Delpiroux... 
 
Publié le , mis à jour

L’autre soir, après avoir cédé à la cérémonie des vœux et déploré cette horrible année 2020, grand-père se tourne en remuant gravement le crâne : "Si vous saviez comme c’était mieux Avant !" Avant quoi, avant qui ? "Eh bien, avant !", répète-t-il en tapant du poing sur la table comme pour nous en persuader. Un "Avant" magnifié, un "Avant" paré de mille bienfaits, un "Avant" sacré comme l’Evangile, cette vague époque d’autrefois qu’il ne peut clairement définir, mais c’était "avant", du temps de sa jeunesse. Tout roulait droit dans l’ordre des choses et chacun y était à sa place.

"Vous avez tout de même entendu parler du Covid, cette pandémie moderne qui décime le monde et qu’aucun spécialiste ne sait clairement expliquer – preuve est faite que, de nos jours, le progrès ne résout rien ! J’en conclus que c’était mieux Avant !" Grand-père reste imperturbable dans ses sabots.

Et pourtant, qui, parmi nous, échangerait vraiment sa place, sa maison, sa vie, contre celles de ses arrière-grands-parents ? Qui troquerait son pénible présent contre un passé qu’on prétend bienheureux ? Son boulot exténuant contre le joyeux labeur d’antan ? Ses messages sans intérêt gravés sur le smartphone contre une longue et belle lettre à l’écriture soignée qui mettra tranquillement dix jours pour parvenir à l’adresse indiquée ? Qui, parmi vous, échangerait l’effervescence contemporaine contre l’ennui des jours anciens, le temps des villes surchargées contre celui des fermes immobiles, ces moments de frénésies individuelles qui sont ceux d’aujourd’hui contre l’agitation fraternelle des années de Grande guerre ?

En deux siècles, parfois en deux décennies, n’avons-nous pas gagné pas à pas quelques batailles décisives contre ce que les castes et les prophètes appelaient la fatalité ? La bataille contre la faim, contre la grande et vraie misère, l’extrême pauvreté, contre les inégalités sociales, ces fléaux qui sans doute persistent encore dans le monde, mais se sont pourtant considérablement réduits et devraient se réduire encore ? La bataille contre les guerres et les crimes – bien sûr toujours trop de morts et de traumatisés, mais leur nombre n’a-t-il pas été divisé par centaines ? La bataille pour que nous partagions les moments de grâce, ceux de la musique, de la poésie et des arts, les apprentissages des langues, des cultures, des sports et des passions culinaires, pour que nous partagions toujours davantage les échanges et les communications, tout ce qui améliore à travers le monde la connaissance de l’autre ?

Et, enfin, pour ce qui concerne les jours présents, n’est-on pas sur la voie d’une nouvelle victoire scientifique, celle des vaccins contre une épidémie qui nous a sans doute pris de court mais que nous avons apparemment rattrapée en si peu de temps ?

Pourtant, des aveugles persistent à croire que leur avenir se conjugue au passé, et que rien dans notre course au progrès ne leur épargnerait le pire. Certains s’en remettent à des spiritualités et des rites, des yogas et des méditations, au tarot, à la géomancie et aux astres, à tout un mécano qui dispenserait le bien-être et la félicité, des recettes puisées dans la nuit des temps qui garantiraient un bonheur individuel à base de brouillard, d’encens, d’initiations et de croyances. Quelques autres s’en remettent au zodiaque ou aux déterminismes comme pour mieux se soumettre à des puissances et des éléments qu’ils ne connaissent pas, mais qui, semble-t-il, rassurent leurs âmes et leurs nombrils.

L’an dernier, à la même date, les professionnels de l’horoscope n’avaient rien vu venir du mal qui étouffe notre humanité. Alors contentons-nous aujourd’hui d’un souhait – souhaitons-nous simplement une année nouvelle joyeuse comme une résurrection. Ce n’est qu’un vœu de circonstance, fragile, au vent du hasard et des nécessités. Sera-t-il exaucé ? Peut-être.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article