Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Circulez, il n'y a rien à voir !

Eh oui, il n'y a rien à voir...

Vous vous doutez bien que Le Pic Vert n'en est pas resté à sa froide colère et qu'il a poussé les investigations un peu plus loin que les abeilles mortes sur sa moquette. Ceci avec l'aide bienveillante du maire de sa commune.

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

M. le maire s'est renseigné sur la cause possible des dégâts constatés. Le lien entre l'épandage du matin et la mortalité de l'après-midi n'étant plus à faire, il a demandé à l'agriculteur en question quel produit il avait utilisé sur son semis de tournesol.

Voici la réponse : "Un produit que j'utilise depuis une dizaine d'années, le Winch, à la dose de 2,5 litres/ha alors que la dose préconisée et de 4 l/ha (ce qui est faux, la dose préonisée est... 2,5 l/ha !!!) et je n'ai jamais eu de problème... Ce produit n'est pas considéré comme dangereux pour les abeilles"...

Soit. Facile à comprendre : les abeilles ne se trouvent généralement pas en train de butiner la terre nue dans laquelle vient d'être semé le tournesol... mais sur les aubépines en fleurs qui se trouvent toutes proches, si !!!

Curieux comme un vieux pic vert, et après quelques recherches j'ai trouvé cette fameuse dose préconisée qui, si elle n'est pas de 4 l/ha est bien supérieure à celle qui aurait été utilisée se samedi 8 mai sous le vent d'autan qui portait les embruns jusque dans ma maison.

Et le vent alors ? Eh bien d'après Météo France il était de 24 km/h sous rafales alors que la limite autorisée est de 19 km/h... pas de quoi fouetter un chat... mais suffisant pour tuer les abeilles ! (

  • Selon l’arrêté du 4 mai 2017 (qui a remplacé l’arrêté du 12 septembre 2006), l’agriculteur doit prendre des mesures de précaution au moment des épandages :
    1. 
    « Quelle que soit l’évolution des conditions météorologiques durant l’utilisation des produits, des moyens appropriés doivent être mis en œuvre pour éviter leur entraînement hors de la parcelle ou de la zone traitée. »
    2. « Les produits ne peuvent être utilisés en pulvérisation ou poudrage que si le vent a un degré d’intensité inférieur ou égal à 3 sur l’échelle de Beaufort. » (Le seuil de 3 est dépassé lorsque vous pouvez voir les feuillages bouger à l’œil nu).

A ça, on les voyait bien bouger les feuilles.

En conclusion, pour aujourd'hui : le produit utilisé l'a été dans des conditions de dosage normales, le vent dépassait la limite autorisée, mais pas de quoi décoiffer notre agriculteur en question... il faut dire qu'il est tout autant déplumé que votre serviteur...

Il convient donc d'intégrer une fois pour toutes qu'il est normal de tuer les abeilles !

Circulez, il n'y a rien à voir !

PS - L'observation continue pour voir quels sont les dégâts sur la végétation à l'intérieur de ma propriété, vu que le traitement a été effectué à moins de 5 m et que le vent semble avoir porté les embruns sur plusieurs dizaines de mètres... Mes légumes se trouvent à environ 40 m de la limite de la parcelle traitée...

Re-PS - Le Pic Vert attend toujours un signe de vie du mis en cause.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article