Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Pic Vert et les "grosses légumes"...

Pacourant le web, Le Pic Vert est tombé (Auch Eco Citoyenne - source : Senior Planet, Aurélie Blondel) sur une liste des bonnes nouvelles que nous prépare le gouvernement pour 2009, l'une d'entre-elles a retenu l'attention de l'oiseau qui a pour habitude de vous écrire d'une de ses plumes (parfois impertinente !) :


C’est la fin du diktat de la forme parfaite ! Biscornus, tordus, difformes : à partir de juillet 2009, les produits non longilignes pourront être vendus dans les magasins, alors qu’ils sont pour l’instant voués à finir en conserves, dans les plats préparés ou à la poubelle. Et ce dans toute l’Union européenne.
Objectif : faire baisser les prix.

- Quels sont les fruits et légumes concernés ? Vingt-six fruits et légumes sont visés par la mesure : abricots, artichauts, asperges, aubergines, avocats, haricots, choux de Bruxelles, carottes, choux-fleurs, cerises, courgettes, concombres, champignons de couche, ail, noisettes en coque, choux pommés, poireaux, melons, oignons, pois, prunes, céleris à côtes, épinards, noix en coque, pastèques et chicorées Witloof.

Les normes de taille et de forme sont maintenues pour 10 autres catégories de produits : pommes, agrumes, kiwis, laitues, pêches et nectarines, poires, fraises, poivrons, raisins de table et tomates.

Mais chaque pays pourra s’il le souhaite autoriser la vente des éléments “disgracieux” de ces 10 catégories, à condition qu’une étiquette indique “produit destiné à la transformation”.

 

Le Pic Vert est tout heureux d’apprendre que les légumes “différents” ne seront plus discriminés en 2009… C’est là enfin une reconnaissance du droit à la différence !
Un doute l’envahit tout de même sur la portée réelle de cette mesure, car il constate que les radis ont été apparemment oubliés sur la liste… Or ce légume qui peut être rose… ou noir... fait partie de ceux qui ont le plus de mal à trouver leur place dans le panier. Mais peut-être qu’un nouveau projet de loi sur la “discrimination positive” viendra corriger cet oubli…
Et, puisque nous sommes en période de vœux, Le Pic Vert émet celui de voir en 2009 les “grosses légumes” traitées de la même façon que le “dessous du panier” qui n’en peut plus de la pression qu’il doit supporter.
Puisse cette reconnaissance du “droit à la différence” faire que les valeurs soient mieux reconnues et les prix (donc les richesses) mieux partagés… Cela rendrait déjà moins nécessaire une baisse des prix, les produits ayant aussi un producteur, qui a besoin d’acheter des produits, etc…
Mais Le Pic Vert est un utopiste…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Certes David, tu as sans doute raison mais ma réflexion m'est venue d'une "consomm'actrice(?)" d'une AMAP qui se plaignait de carottes aux formes non conformes. D'autre part je pense que pour tendre vers cette perfection (seule commercialisable) les méthodes culturales et les variétés sont parfois éloignées de l'intérêt à long terme des citoyens... Par ma (toute) petite expérience personnelle je dirai que les carottes de mon jardin qui n'a jamais vu ni pesticides ni engrais, sont succulentes mais parfois non conformes au standard
Répondre
D
Moins de discrimination, certes, mais juste après cette annonce, j'ai revu le film d'Agnès Varda, "les glaneurs et la glanneuse", et je me suis dis qu'en fait, ces légumes, rebus des calibrages, invendus des marchés, qui étaient gratuits et dont profitaient des gens peu fortunés, vont devenir payants pour tous ... blues ...ciaoDavid
Répondre