Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une autre idée de la démocratie participative...

N'étant plus auscitain depuis qu'il est venu se retirer dans un trou plus que centenaire de la périphérie, dans le Grand Auch quand même, Le Pic Vert n'en continue pas moins à s'intéresser à la capitale. Il y a passé toute sa vie de travail, c'est là (et non à Toulouse, Tarbes ou Agen) qu'il dépense en grande partie les subsides de sa retraite, c'est là aussi qu'il va se distraire, se promener parfois le long du Gers... Donc il se considère quand même auscitain, sinon de droit, du moins de cœur !
Comme l'y encourageait l'article de La Dépêche de ce jeudi 5 février, il est allé faire un tour sur le site de la Mairie d'Auch pour prendre connaissance de ce questionnaire qui fait débat... Après lecture, il est d'ailleurs à craindre que le débat s'arrête à la forme et non au fond...
Véritable caverne d'Ali Baba où toutes questions et leur contraire seraient entassées avec pour formule magique : "Démocratie participative", ce questionnaire n'est rien d'autre qu'un sondage bateau, pondu par un Cabinet d'Urbanisme afin de l'utiliser ici comme ailleurs et "adapté au projet de mandat" comme le dit M. le Maire. Il a sans doute été adapté puisque l'on peut y lire plusieurs fois le nom d'Auch, de Gers, de Pavie..., seules raisons qui font qu'il ne pourrait pas s'appliquer à Agen, Tarbes ou Montauban...
Dire, comme le dit M. Montaugé, "ce projet (...) a été approuvé par une majorité d'Auscitains" est plus que surprenant. D'une part parce que cela rappelle l'attitude du président de notre République qui se croit autorisé à faire tout et n'importe quoi dès lors que le citoyens (pas tous...) l'on élu, et, d'autre part, à quoi servira cette consultation puisque le projet semble abouti et approuvé ? "Si ce questionnaire amène des idées nouvelles auxquelles on n'avait pas pensé, on verra". Amis auscitains, cela fait beaucoup de conditions pour que vos remarques aient une chance d'être retenues !
Mais quand même "si 90 % veulent des espaces verts, ça voudra dire qu'il faudra les préserver dans le PLU" (tiens donc, et à 50,01 % on fait quoi ?), à 62,10 on n'a quand même pas tous les droits !
Sachez cependant qu'un tirage au sort désignera 11 de vos concitoyens qui pourront participer "à un atelier de réflexion urbaine". Ouah !!!!
Le Pic Vert, toujours un peu provocateur, suggère qu'un loto soit organisé au Mouzon afin qu'à "carton plein" ces onze auscitains soient désignés et que les bénéfices de ce loto soient attribués à un cabinet qui aurait pour mission d'effectuer une étude sur une autre formule de démocratie participative...
Et pendant ce temps notre chef-lieu s'étiole.
Sans doute, en fins analystes, mairie et cabinet porteur du questionnaire, y trouveront les réponses qu'ils souhaitent puisque comme pour tout sondage chacun y voit les orientations qu'il attend...
On peut hélas constater que cette municipalité, comme les précédentes, se cache derrière son petit doigt pour ne pas aborder les problèmes qui fachent : à quand un plan de circulation à Auch ? des parkings aux entrées qui permettraient au centre ville de respirer ? avec des voies piétonnes, la disparition de l'ignoble verrue de la place Salinis encombrée par les véhicules ? une réhabilitation des logements insalubres du centre ville ? Etc.
Bien sûr on va nous dire que personne ne veut venir habiter en centre ville, que personne ne veut venir y faire ses courses... Evidemment ! La ville d'Auch n'a pas été faite pour la voiture et rien n'est fait pour que les familles qui viendraient y habiter puissent s'en passer où la remiser hors ville en attendant de l'utiliser de nouveau. Au pied de ces immeubles aujourd'hui délabrés et souvent vides on ne peut pas se garer. Essayez donc de garer votre véhicule dans les Pousterles ! Et donc, on vide le centre et on construit une nouvelle ville en périphérie... et dans les communes voisines qui poussent comme des champignons (contrairement à ce que croit pouvoir affirmer M. Montauger).
Gouverner c'est prévoir... A quelle distance ? C'est là toute la question !
Tout ceci n'a de sens que si l'on voit à une échéance de 20 ou 25 ans. Les frais engagés doivent être productifs sur au moins cette durée, sinon c'est de la mauvaise gestion !
Voici, selon votre serviteur quelques pistes qui mériteraient d'être explorées :
- Mettre en place un plan de circulation urbaine qui est différé depuis plusieurs décennies. Les flux se croisent à chaque coin de rue, les ronds-points sont d'un autre siècle et l'on prétend amener encore plus de véhicules vers le centre (parking et pont de la caserne à venir ?). Et là, il faut du courage... Où alors s'y mettre dès le lendemain de son élection... On peut aussi attendre que la déviation soit réalisée où qu'il n'y ait plus de pétrole : la première ne sera que d'une efficacité relative, la fin du pétrole étant plus radicale mais très douloureuse si chacun continue à pratiquer la politique de l'autruche.
- Réhabiliter le centre ville en recréant des conditions de vie adaptées : parkings hors ville, service public de transport, commerce de proximité, etc.
- Créer les conditions pour rendre possible les moyens de transport alternatifs. Certes le prolongement de la promenade Claude-Desbons (portée par le Grand Auch) est une bonne chose, mais savez-vous qu'à Auch il n'y a pas un seul endroit pour abriter ou mettre son vélo en sécurité ? Pas plus au marché du jeudi qu'à celui du samedi, pas plus à proximité de la Mairie, des Cordeliers, de la Maison de Gascogne, de la Cathédrale, etc., et non plus de la gare où les cycles doivent être accrochés au mobilier urbain et peut-être se mouiller toute la journée lorsque vous avez pris le TER pour aller gagner votre croûte ailleurs. Est-ce une question de coût ou un manque d'idées ? En 2003 il a été mis en place ce que, à l'époque, j'avais qualifié de "piège à cyclistes" à l'entrée du quartier du Garros... Il m'avait été répondu que cet aménagement était provisoire... Eh bien, rien n'a changé depuis !!! C'est du provisoire qui dure... Je tiens la photo à la disposition de celles et ceux qui en doutent.
- Création de réserves foncières en vue de l'installation d'une agriculture biologique permettant un approvisionnement en circuits courts et une préservation des sols, en particulier de l'eau de surface et des nappes phréatiques (voir l'exemple de Munich, ce qui peut se faire pour une grande ville peut se faire pour une plus petite ou mieux encore à l'échelle du Grand Auch, d'autant que M. Montaugé est en charge des deux  !).
- Créer les conditions pour que cette agriculture, créatrice d'emplois, protectrice de l'environnement et productrice de  denrées alimentaires saines, trouve les débouchés dans les cantines et les foyers auscitains. A une époque où tant de maladies (cancers, obésité, etc.), des coûts élevés et des pollutions (transports...), un manque de perspectives pour l'avenir (chômage...), pouvoir d'achat (marges de la grande distribution...), sont les principales préoccupations des auscitains comme de tous les français, il n'est pas responsable de ne pas explorer ces possibilités que le simple bon sens devrait dicter.
Gouverner, c'est prévoir pour les générations futures !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

kalypso blue 12/02/2009 13:39

Je viens de lire cet article qui fait suite à la séance du CM auscitain du 05 février.  A croire que vous étiez présent dans la salle !! Y étiez-vous donc ? Il me plairait à penser que oui, ce qui laisserait présager des horizons fort intéressants !  Sans doute la prise de notes de certaines personnes vous a permis de mesurer la portée des informations justificatives (qui brillaient plus en fait, à mon sens, par leur flou artistique - mais pouvait-il en être autrement ?) fournies par notre 1er édile...Merci pour vos idées relatives aux modes de transports alternatifs. Une réflexion plus poussée sur leur mise en place devrait toujours être d'actualité pour que ce "dossier" ne soit pas.. la dernière roue du carrosse !  Vous serait-il possible de m'expliquer plus en détail le "piège à cyclistes" dont vous faites mention, cela attise ma curiosité, je le reconnais ! Dans l'attente de vous lire, Bien à vous, Toujours la même lectrice du soir...