Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vol au-dessus d'un nid...

Le Pic Vert, d'un coup d'aile, est allé faire un tour au-dessus de Mirande en ce lundi matin 11 mai... Le marché de Mirande grouillait encore plus qu'à l'accoutumée à tel point que dans ce nid il crut même voir quelques coucous... Mais simple coïncidence sans doute !

Puis sur le chemin du retour il s'attardait un peu dans la campagne Mirandaise, chez Marie-Hélène Tarrieux où un repas champêtre puis une visite de la ferme étaient au programme et enfin à la Maison de Gascogne pour partager un repas bio avec une soixantaine de convives militants et sympathisants des valeurs portées par Europe Ecologie.

Tout ceci pour arriver au meeting de 20 h 30 au cours duquel José Bové, Alain Ciékanski et François Simon devaient nous entretenir de l'agriculture et de la PAC 2013 revues et corrigées par le programme d'Europe Ecologie...

Lundi matin à son réveil, comme toujours, il se plonge dans la lecture des quotidiens locaux... Tellement locaux d'ailleurs qu'ils ne s'intéressent qu'au microcosme gersois oubliant que le Gers est un petit coin d'Europe et que pour les élections à venir il s'agit d'élire les représentants de la grande région Sud-Ouest : Aquitaine + Midi-Pyrénées + Languedoc-Roussillon. Regrettable donc qu'ils n'aient vu à Mirande qu'un acteur politique gersois qui, en fait, n'avait qu'emboîté le pas d'un acteur politique mondialement connu et leader régional d'Europe Ecologie pour les prochaines élections Européennes...


La Dépêche du Midi de mardi 12 mai.

Souffrez donc que, prenant un peu d'altitude, votre serviteur retrace la journée du 11 mai telle qu'elle s'est vraiment déroulée...


Fatma Adda, secrétaire des Verts du Gers accueille José Bové au marché de Mirande


Philippe Martin accompagné de Françoise Castex, venus à leur rencontre...


Chez Marie-Hélène agricultrice en bio,
son fils Simon présente à José Bové l'installation récente de son élevage de poulets en bio.



Après la conférence de presse, José faisait un tour de ville afin d'aller au plus près des auscitains,
alors qu'à cette heure Philippe Martin était parti vers d'autres objectifs (photographiques)...


Beaucoup de vert ici aussi : les embarcations et... l'eau ! (Article de La Dépêche du Midi)


A 20 h 30, après le repas bio qui regroupait une soixantaine de convives,
Alexis Boudaud, référent gersois d'Europe Ecologie, ouvrait le meeting.


Fatma Adda, Secrétaire des Verts Gersois, prenait le relais après avoir guidé José Bové
et nous avoir régalé de son "couscous gascon" à midi...
Une grande journée parfaitement réussie pour celle qui fait toujours preuve
d'un courage et d'un enthousiasme sans limite.
Elle laissait ensuite la parole à François Simon, Alain Ciékanski et José Bové.
Un intéressant débat devait suivre et se poursuivre tard dans la soirée,
à un point tel qu'il fallait interrompre la série des questions,
 puis chacun pouvait déguter un verre de bière gersoise et bio offert à tous les présents avant d'aller se reposer...


François Simon durant son intervention.


José Bové, trop sage sans doute pour intéresser la presse...
Peut-être aurait-il fallu lui mettre des menottes et changer la couleur de son polo rayé ?

Pour en savoir davantage sur Europe Ecologie :
- le manifeste.
- la liste des candidat-e-s et télécharger le programme électoral d'Europe Ecologie.
- rejoindre les 10 500 signataires d'Europe Ecologie.

Pour contacter le référent gersois d'Europe Ecologie : europeecologie32@gmail.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hérisson 14/05/2009 13:59

Oui, tout ça c'est vrai ! J'y étais ! Je me cachais de buisson en buisson, m'accrochais aux véhicules pour pouvoir suivre ... hé, faut le suivre le José et avec mes petites pattes, faut bien se débrouiller ! Oh ! Le Martin .... qu'est-ce qu'il en a fait des aller-retour en attendant que le José arrive ... et la Castex, quand il est arrivé, elle se collait à lui ... fallait voir ça ! mais le José, lui, droit dans ses patogas, il a continué à rendre visite aux producteurs du marché, à échanger avec eux, sur les problèmes d'installation agricole, sur l'accès au foncier, sur la formation des agriculteurs, ... wouhaa, tout le monde était content.Et donc, le Philou, après ça, il est aller faire du kanoë ?! ... "et râme, râmeur, râmez !" ... lalalalala  lala  lala ...